A BRIGHT LIGHT – KAREN AND THE PROCESS

FR     DE

Un film de Emmanuelle Antille
Scénario :Emmanuelle Antille
ImageCarmen Jaquier
ProductionRubis Films et Intermezzo Films 
MontageLaurence Vaes, Emmanuelle Antille, Emilie Morier

Suisse, 2018, 94′
DCP 
Son : 5.1
Sortie romande : Février 2019
Sortie alémanique : —
Numéro SUISA : 1–

Sur les traces de la chanteuse Karen Dalton, A Bright Light – Karen and the Process nous embarque dans un road movie sauvage et enchanteur à travers les États-Unis. A la recherche de l’une des voix les plus étonnantes des années 60, adulée par ses pairs, mais méconnue du grand public, A Bright Light est un documentaire fait de musique et d’art, qui questionne le processus de création. Du Colorado à Woodstock, en passant par la Nouvelle-Orléans et New York, trois femmes traversent le pays à la recherche de cette muse et rencontrent ceux qui la connaissaient et ceux qu’elle influence aujourd’hui encore.

Le film dresse le portrait de cette artiste exceptionnelle, furieusement libre qui refusa le système et ses compromis. A travers cette figure emblématique, il suit la quête d’une certaine liberté de vie et d’expression, une indépendance pour le meilleur ou pour le pire.


“Un film n’est pas un test de vérité. Le véridique peut suffire, le sensible est plus valable”, posait Agnès Varda. L’artiste lausannoise Emmanuelle Antille a construit un essai documentaire sensoriel et autofictionnel, visionnaire et plasticien. 
Bertrand Tappolet, Le Courrier 

Tout est beau dans ce film qui traite en réalité de la disparition et, plus profondément, de la transmission initiatique de femme à femme, peut-être même de mère à fille. Arnaud Robert, Le Temps

A Bright Light – Karen and the Process est un beau et fascinant road trip musical, un portrait en creux, qui emmène le spectateur du Colorado à Woodstock en passant par la Louisiane. Olivier Wyser, La Liberté