Sister distribution
posterLA PRUNELLE DE MES YEUX

LA PRUNELLE DE MES YEUX

Un film de Axelle Ropert
France - 2016 - 90'
SUISA 1011.766
Date de sortie: 05.04.2017

Une fille, un garçon. Elle aime la musique, lui aussi (mais pas la même). Ils se détestent, ils se croisent sans cesse. Et surtout : elle est aveugle, il voit parfaitement. Un jour, par provocation, il se fait passer pour aveugle auprès d’elle. Ce qui n’était qu’une mauvaise blague dure, l’amour arrive, la situation se complique, et la supercherie va devenir explosive.

« En suivant une autre piste, on y décèle quelque chose comme le paradoxe du folklore, dont le signe est le rôle étrange, assez distancié, du _rebetiko _dans le film. Une alliance d'art spontané et de totale ringardise - les deux devant être assumés à plein tube pour que tout reste en bon état de marche. Pour rire d'un monde qui serait sensé et insensé à la fois, _la Prunelle… _semble introduire une étape de plus que dans la phrase de Sirk : comme s'il postulait un monde de plus, qui n'existe pas tel quel, et dont il serait la comédie type. Quelque chose comme une comédie de comédie, ou l'art populaire d'un pays parallèle. Et c'est ainsi qu'il tient, au carré, sa drôle de fourbe promesse. »
— Luc Chessel - Libération

« Le coup est réussi : à la fois moderne et vieux jeu, classiciste et pop, il refait le pari d'un cinéma vivant, écrit en gestes, en actions, en plans et en situations. C'est précieux. »
— Théo Ribeton - Les Inrocks

Avec Mélanie Bernier, Bastien Bouillon, Serge Bozon, Swann Arlaud, Chloé Astor, Tamar Baruch, Marion Briet

Scénario Axelle Ropert Image Sébastien Buchmann Son Laurent Gabiot et
François Meure Montage François Quiqueré Musique Benjamin Esdraffo
Production Les Films Pelléas

Axelle Ropert est l'invitée de l'émission Vertigo, sur la RTS :

"Mon pari était d'arriver à donner à la jeunesse d'aujourd'hui une grandeur romanesque qui est celle du cinéma classique hollywoodien."