Sister distribution
posterINSOUMISES

INSOUMISES

Un film de Laura Cazador et Fernando Perez Valdes
Cuba, Suisse - 2018 - 95'
SUISA 1013.306
Date de sortie: 28.08.2019

Janvier 1819. Enrique Faber, médecin-chirurgien suisse né à Lausanne, débarque à Cuba à la recherche de son fils. Après quelques semaines, il découvre que celui-ci a été brûlé vif durant l'attaque d’une plantation par des esclaves en révolte. S'installant non loin de là, à Baracoa, il reprend peu à peu le dessus en ouvrant un cabinet où il soigne riches et pauvres, noirs, blancs et esclaves. Son succès comme médecin, son engagement contre l’esclavage et son mariage avec Juana, une belle et jeune campagnarde dont la réputation a été salie, font bientôt naître les pires jalousies. Des rumeurs malveillantes courent aussitôt sur sa voix haut perchée et son aspect fragile. Une nuit, des hommes envoyés par le puissant trafiquant d’esclaves Benitez lui tombent dessus et le déshabillent. Ils découvrent qu’Enrique est une femme. Enrique(ta) Faber est jeté(e) en prison. Commence alors le procès le plus scandaleux de toute l’histoire coloniale cubaine.

« Elle fait partie de ces figures féminines que l’histoire nationale a ignorées. Enriqueta Faber, née à Lausanne en 1791, est la première femme à avoir exercé le métier de médecin à Cuba, sous les traits d’un homme. Inconnue en Suisse, elle est devenue l’icône de la communauté lesbienne, transgenre ou encore des militants antiesclavagistes sur son île d’adoption. Le film Insoumises lui rend hommage sous les traits de Sylvie Testud. Méconnaissable, l’actrice française incarne à la perfection ce personnage flamboyant dont l’éthique ne fléchit devant aucun obstacle. »
— Sylvia Revello - Le Temps

Avec Sylvie Testud, Yeni Soria, Antonio Buil, Hector Noas, Mario Guerra

Scénario Laura Cazador et Fernando Perez Valdes Image Raúl Pérez Ureta
Son Denis Séchaud et Sheyla Pool Montage Rodolfo Barros
Musique Philippe Héritier Production Bohemian Films, ICAIC, RTS

Extrait de l'entretien de Sylvie Testut avec Stéphane Gobbo - Le Temps :

« On peut imaginer que lorsque vous avez reçu le scénario d’Insoumises, vous n’aviez jamais entendu parler d’Henriette Faber et de son double Enrique Faber…

En effet, je ne la connaissais absolument pas. Après avoir lu le scénario, je me suis d’ailleurs demandé s’il s’agissait d’une histoire vraie ou si c’était romancé. Et en fait, le film est même en dessous de la réalité, car on ne peut tout mettre dans un film. C’est une femme qui a vécu des choses incroyables, qui a été d’une volonté dingue dans son humanité, dans ses idéaux. »